Mes secrets fatigue famille recomposée
Famille recomposée,  Heureux ensemble

Mes secrets pour me rebooster quand je n’en peux plus de la famille recomposée

Je vais être franche : je les aime tous beaucoup et j’aime notre famille. Mais parfois, je trouve le quotidien en famille recomposée difficile, la vie tous ensemble fatigante. Avec le temps, j’ai trouvé des petits trucs qui me font du bien. Les voici, en vrac et dans le désordre.

1- Je passe quelques heures ou quelques jours seule avec moi-même

L’objectif est facile à deviner : faire ce qui me plaît vraiment, à moi et rien qu’à moi, juste pour mon plaisir. Ce qui veut dire parfois ne rien faire du tout ! Est-ce que c’est aussi facile à faire qu’à dire ? Pas du tout, quand on est parent ou beau-parent. Mais pas besoin de bloquer un week-end entier ou une journée pleine dans votre agenda de superwoman !

L’essentiel : vous octroyer, durant ce petit temps, le droit de décider sans culpabilité, de ce dont vous avez envie, comment vous voulez le faire, quand vous voulez le faire. Et si c’est chaud à organiser, planifiez-le, prévoyez-le, même longtemps à l’avance. L’anticipation de cette petite parenthèse rien qu’à vous permettra certainement de retrouver un peu d’élan, dès à présent.

2- Je m’offre du calme (voire de vrais moments de silence)

Le calme… ce vrai grand luxe quand on vit aux côtés d’une famille nombreuse ou avec de jeunes enfants exubérants ! Car une maison pleine de vie (et de rires, et de cris) ce n’est pas que du bonheur, c’est aussi une belle cacophonie !

Parce que le bruit m’épuise plus que tout et me faire perdre toute patience, je m’accorde des moments de silence loin de toute l’agitation. Je vous dirais bien que mon truc à moi c’est de m’offrir un massage (en demandant de couper la petite musique zen horripilante) mais ça n’est arrivé qu’une fois. Non, moi, mon must c’est prendre un café sur mon canapé ou ma terrasse quand la maison est complètement vide et silencieuse (ça n’arrive pas si souvent, malheureusement), rallonger quelques trajets en voiture avant de rentrer pour gratter quelques minutes de silence (ou juste de moteur en fond sonore) et parfois, j’avoue, j’ai tendance à m’oublier quand je vais rendre les livres à la bibliothèque, pour une heure ou deux, histoire d’entendre les mouches voler et les pages se tourner.

Je ne peux que vous conseiller ce beau cadeau à vous-même qu’est un peu de silence pour recharger vos batteries. Ca n’a l’air de rien, mais pour beaucoup comme moi, c’est magique !

3-Je brise la routine (même un tout petit petit peu)

Pour quelques heures ou un week-end… Là encore, le must, c’est le week-end dépaysant, en amoureux ou avec les copines, pour changer de cadre, de rythme, de gastronomie… Et revenir remonter à bloc. Mais nous sommes nombreuses à n’avoir ni le temps, ni l’argent, ni la possibilité de le faire. L’avantage, c’est que ça marche aussi sans partir loin, ni longtemps. Partir une demi-journée pour visiter un joli village inconnu par trop loin, voire zapper le créneau du supermarché le samedi matin pour aller se balader à la place… Carrément badass 😉 ! Sérieusement, vous verrez à quel point casser le train-train quotidien peut être hyper ressourçant. (Echappée belle, à s’offrir seule et en silence si vous voulez faire un mega combo avec les points 1 et 2)

4- Je m’offre des micro plaisirs

Je vous parlais du café seule à la maison. J’adore aussi m’offrir un flan dans une très belle pâtisserie du centre ville, boire un chocolat chaud à la terrasse d’un café animé et m’échapper lire 30 minutes dans un parc (ou cachée au fond du jardin pour que personne ne me voie). Le truc, c’est que ces petits bonheurs rien qu’à soi permettent, l’air de rien, de se reconnecter à ce qui nous fait vibrer et peut nous réenergiser par la même occasion. Une gourmandise, une virée à la plage, un petit bijou symbolique pour vous féliciter de tout ce que vous avez accompli… à vous de choisir. Satisfaire ces petits plaisirs nous réapprennent à nous écouter et à penser à nous. Salutaire pour ne pas s’oublier complètement !

5 – Ne restez pas seule avec ce sentiment d’épuisement

Qu’elle est difficile à vivre cette sensation de ras-le-bol et d’épuisement… Mieux vaut en parler vite pour être aidé.e… vite. A un médecin tout d’abord, si vous ressentez un vrai manque d’énergie, car cela peut-être lié à des causes physiques (quelques exemples vécus à différents moments de ma vie : manque de sommeil, troubles du sommeil, manque de fer, manque de vitamine D, manque de magnésium… ). Causes pour lesquelles, bonne nouvelle !, il existe de vrais coups de pouce qui changent la donne !

Mais surtout, ne gardez pas ces ressentis négatifs pour vous en voulant épargner votre partenaire ! Au contraire, parlez-en tous les deux aussitôt que possible : il ou elle ressent peut-être la même chose sans oser vous le dire. Cela peut aussi être l’occasion de chercher des solutions à deux, de faire front, de ne pas porter seul.e les difficultés de la famille recomposée.

Et si vous ne pouvez pas en parler dans votre couple, trouver une personne de confiance, un.e ami.e qui sait écouter ou qui a vécu la même chose, voire un professionnel de l’accompagnement. Mais quelqu’un, en tout cas, qui pourra vous aider à faire le point sur votre fatigue, vos frustrations et déceptions et sur ce qui vous permettra de changer les choses et d’aller mieux. Car une vie en famille recomposée qui s’avère épuisante pour l’un de ses membres peut très vite mettre en péril l’avenir du couple… et de la tribu toute entière. Ne laissez pas s’installer l’abattement !

A lire aussi sur les Nichées