Parent séparé

“Il peut y avoir des moments doux, même après une séparation”

Journaliste, autrice de nombreux livres pour enfants, Angela Portella aborde la question de la séparation des parents à travers les yeux d’une petite fille dans l’album L’Amie de Papa. Une histoire douce, dont le point de départ a été inspiré de sa propre vie. A l’occasion de cette parution, elle revient sur sa propre séparation et son remariage avec le père de ses filles qui s’est avéré pour elle “une recomposition pas comme les autres”. Rencontre.

Vous dites volontiers que votre dernier livre, “L’Amie de papa”, vous tient
particulièrement à cœur. Est-ce parce qu’il est inspiré de votre propre histoire ?

Angela Portella : “J’ai écrit ce livre quelque temps après mon divorce. La séparation, même
s’il y en avait eu d’autres avant, même si elle s’est plutôt bien passée, a été douloureuse.
Malgré cela, nos filles restant notre priorité, nous sommes restés hyper proches :
j’organisais des repas tous ensemble pour les anniversaires, pour Noël. Nous vivions à
équidistance de l’école ce qui fait que nous n’étions qu’à 10 minutes l’un de l’autre. Et l’on
s’entendait bien, donc je pouvais passer régulièrement chez lui, lui passait chez moi. Nous
avons même passé des vacances ensemble alors que nous étions séparés. C’est particulier,
je sais ! Nous étions un peu des ovnis dans le paysage des parents séparés.
Ce sont ces moments-là que j’ai voulu raconter dans le livre. Parce que c’était des instants
de bonheur, des instants suspendus. J’ai voulu montrer qu’il peut y en avoir, même après
une séparation. Je crois que j’avais envie de mettre un peu de douceur dans ce qui est une
épreuve très difficile. »

Le livre est imprégné de la nostalgie du temps où la vie de famille se tisse à trois (ou
plus)… C’est quelque chose que vous avez ressenti avec vos filles ou pour vous-
même ?

Angela Portella : “Une séparation qui se passe bien, en bonne intelligence, c’est une
chance. On voit bien que pour beaucoup de parents séparés, c’est compliqué. L’animosité et
les conflits peuvent perdurer longtemps après le divorce… Mais quand cela se passe trop
bien, cela peut devenir un problème aussi, surtout si l’on n’a pas envie de “resigner”. Car il y
a le regard de l’enfant, ses espoirs, sa nostalgie de l’avant.
C’est pour cela que j’ai eu envie de raconter cette histoire du point de vue d’un enfant. Parce
que lui voit tous les petits détails que je raconte dans le livre : “Si il met un disque, alors…” ,
“Si elle rigole…” L’enfant va s’attacher au moindre mot, à la moindre expression du visage.
Toutes ces petites choses que nous, adultes, nous voyons moins.
C’est pour cela que nous, même si nous apprécions tous les deux ces moments où l’on
pouvait se retrouver, nous faisions en sorte que cela n’arrive pas trop souvent. Car nous le
savions : l’enfant a vite fait, dans ces moments-là, de se dire “C’est bon ! Cette fois, papa et
maman retombent amoureux.” Or à l’époque, aucun de nous deux n’était prêt. Nous avons certainement
eu besoin de ce temps, chacun de notre côté… Une forme de nécessité, due à nos histoires
personnelles, de passer par cette étape de la séparation. Même s’il y a eu ce terrible sentiment de solitude, même s’il y a eu de grands moments d’abattement. Je me souviens
m’être dit : “Tout ça pour ça ? Toutes ces difficultés traversées pour me retrouver là, seule
devant mon plat de pâtes un vendredi soir ?”

Pourtant, aujourd’hui, vous venez de vous remarier… après 5 ans de divorce ! Avez-
vous l’impression que la séparation et les chamboulements qu’elle occasionne sont
derrière vous désormais ?

Angela Portella : « Le lien en réalité ne s’est jamais complètement distendu et les sentiments
étaient nichés au fond de nous. C’est pourquoi, un jour, le miracle s’est produit. Ça a mis du
temps… et cela nous a réservé quelques surprises. Quand on se remet en couple, cela
ouvre la voie à d’autres problèmes. J’ai découvert que se remettre ensemble après un
divorce, c’est un peu, aussi, une forme de recomposition ! Parce qu’au bout de cinq ans, un
équilibre s’était créé de part et d’autre avec les enfants. Un équilibre qui repose sur une
relation privilégiée avec nos filles : quand elles étaient chez leur père, c’était toujours dur les
premiers temps, mais ensuite j’avais du temps pour travailler, écrire, pour moi. Mais quand
elles étaient avec moi, j’étais 100% disponibles pour elles pendant une semaine !
Or depuis que l’on s’est remis ensemble, ces équilibres ont été chamboulés. Et au début,
malgré le bonheur de se retrouver à nouveau tous ensemble, cela n’a pas été si simple. Il
y a pu avoir quelques grincements parce que “Maman n’est plus uniquement disponible
pour moi. Elle l’est aussi pour papa, à nouveau.” Et vice versa.
Cela bouscule les équilibres qui avaient été trouvés et la place de chacun dans la famille.
Alors on fait attention. Par exemple, je suis persuadée qu’on a besoin de conserver des
moments seuls avec nos enfants, pour préserver la relation privilégiée que l’on a nouée
avec eux sans l’autre parent. Une forme d’exclusivité à laquelle eux comme nous avons
goûté pendant un temps et à laquelle je tiens beaucoup. Je crois qu’une des erreurs des
familles, souvent par instinct grégaire, c’est de vouloir toujours tout faire ensemble… Mais
concrètement, rien n’oblige à ce que cela fonctionne ainsi ! »

Cela vous donne-t-il envie de donner une suite à “L’Amie de Papa” ?

Angela Portella : “J’aimerais bien. J’ai déjà quelques idées mais ce ne sera peut-être pas
avec les mêmes personnages, la même héroïne… Mais oui, j’ai très envie de raconter cette
histoire-là, aussi.”

A lire
L’amie de Papa, de Angela Portella et Léa Mazé, Editions Little Urban
14,50 euros

Pour le commander, cliquez ici

Journaliste depuis plus de 20 ans, ancienne rédactrice en chef de Psychologies.com, je m'intéresse depuis toujours aux questions familiales et la psycho au sens large. Je suis moi-même mère et belle-mère et partage ici les meilleurs conseils d'experts pour vivre le plus sereinement possible le quotidien de parent séparé, que vous viviez en famille monoparentale ou recomposée.

Ne manquez pas nos prochains articles !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news des Nichées dans votre boîte mail !